Accès rapide :
Politique d'accessibilité
Aller au contenu
Aller au menu

Joseph Monier

Couv. Invention du ciment armé

Le ciment armé a révolutionné la construction et le génie civil. Il n’est pas né - comme on pourrait le croire - dans le cerveau d’un ingénieur diplômé mais de l’expérience d’un jardinier.

L'expérience d'un jardinier autodidacte

Comme il était de mode dans les années 1850, il faisait des rocailles en jetant du ciment sur des grillages. Il se rendit compte que ce matériau était à la fois étanche et imputrescible : il l'utilisa à la place du bois pour les caisses à fleurs. Il s'aperçut alors que ce matériau avait une grande résistance : il réalisa des bacs, d'abord petits puis plus grands, puis des citernes, bientôt des poutres, des ponts…

Une révolution dans la construction et le génie civil

Le livre retrace l'histoire de cette lente mise au point qui s'effectua sur une douzaine d'années, ainsi que les tâtonnements et réalisations d'autres chercheurs, Lambot, Coignet, Ward, Hyatt... Tous étaient autodidactes. Comme le reconnaîtra un peu plus tard Armand Considère, ingénieur en chef des Ponts & Chaussées : « on ne saurait trop leur rendre justice, car il est vraisemblable que les théoriciens n'auraient jamais conseillé, a priori, l'association de matériaux dont l'hétérogénéité les inquiétait. »

Sommaire

I. Les débuts du ciment : Louis Vicat : le ciment  - L'invention de Joseph-Louis Lambot : le ciment-fer - Les planchers en fer - François Coignet : "la pierre artificielle" - Les difficultés de la pierre artificielle - Les folies des amateurs
II. Les constructions en fer et ciment au cours des années 1860 et 1870 : en France, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis. Un précurseur : le palais Briau
III. Joseph Monier : La jeunesse quintinière - Montée à Paris - La famille  - La rocaille - Premiers brevets, les bacs, les tuyaux, les réservoirs - La guerre et le siège - La paix et le retour de la prospérité - Une deuxième famille - La réussite - Naissance du ciment armé - Les réalisations concurrentes - Le cas Hennebique - À la conquête de l'empire austro-hongrois et de l'Allemagne... et de l'Europe - "Monier constructeur" - La faillite - Ultime sursaut  - Remariage - L'Entreprise Monier fils - La Société des travaux en ciment - La misère
IV. Les successeurs : Premières réalisations - Postérité du ciment armé sur grillage
Annexes : Liste des médailles décernées à M. Monier - Les brevets de Monier - Les brevets des successeurs - Les premiers travaux théoriques - Index biographique

  • Ouvrage collectif de Jean-Louis Bosc, Jean-Michel Chauveau, Jacques Clément, Jacques Degenne, Bernard Marrey et Michel Paulin .
  • 180 pages
  • 1ere édition : 2001

Navigation :