Accès rapide :
Politique d'accessibilité
Aller au contenu
Aller au menu

Le Havre, inscrit le béton au Patrimoine Mondial de l’Humanité

Vue aérienne du centre ville du Havre

Depuis juillet 2005, son centre ville reconstruit après guerre par Auguste Perret inscrit le béton au Patrimoine Mondial de l’Humanité.

En inscrivant le centre reconstruit du Havre au Patrimoine Mondial de l'Humanité, l'UNESCO a souligné « la valeur universelle » d'un « ensemble exceptionnel de l'architecture et de l'urbanisme de l'après guerre », notamment en raison de « l'exploitation novatrice du potentiel du béton »

Rasée quelques jours avant sa libération, Havre est en 1945, la ville la plus détruite de France et ses habitants sont atteints en profondeur. Nommé architecte en chef de la reconstruction, Auguste Perret et son Atelier s'attèlent à reconstruire une ville neuve, moderne et rationnelle.

Sa composition urbaine s'articule autour de trois grand pôles : le centre ville, la mer, le port. Ils sont reliés entre eux par trois grands axes de circulation et ponctués par deux constructions phare qui dominent la ville : l'Hôtel de Ville et l'Eglise Saint Joseph, symboles respectifs des pouvoirs politiques et religieux. A l'intérieur de ces axes sont aménagés des plans en damier découpés par des voies secondaires et tertiaires. Les îlots ainsi définis respectent une orientation optimale par rapport au soleil et aux vents dominants.

Donner à l'homme une habitation capable de lui assurer le bonheur ne consiste pas seulement à bâtir des maisons confortables mais aussi à leur assurer le maximum d'air et de lumière

Perret se souciait avant tout de la qualité de vie des familles appelées à habiter les logements qu'il construisait. Confort spatial avec des hauteurs sous plafond agréables, de larges ouvertures, des volumes amples et l'emploi de matériaux nobles comme le béton ouvragé, le bois ou le métal. Confort technique ensuite avec l'introduction des derniers équipements modernes.

Le béton, c'est de la pierre que nous fabriquons, bien plus belle et plus noble que la pierre naturelle

Le recours au béton armé est systématique, un matériau contemporain que Perret s'attache à promouvoir depuis le début du siècle, et un matériau d'avenir qui offre des caractéristiques techniques et économiques intéressantes. Bouchardé, gravillonné, brut, fraisé ou teinté dans la masse, le béton confère au centre reconstruit du Havre, des couleurs et des effets de matière très riches.

Mon béton se suffit à lui-même, aimait à dire Auguste Perret.

Employé sans fard, il acquiert au Havre ses lettres de noblesse.

Pour en savoir plus,  consultez :

 

Meubles et objets
Tables et chaises, vases et bijoux... Pour les créateurs contemporains, le béton permet tout.
Portraits
Architecte, designer, joailler... Tous ont le béton pour matériau de prédilection.

Navigation :